7 min

Comment est calculée la valeur marchande d’une voiture ?

par Morgan Petitjean

La valeur marchande d'une voiture est, pour faire simple, le prix de vente du véhicule sur le marché de l’occasion. En d'autres termes, c'est le montant que le propriétaire d'une voiture d'occasion peut recevoir lorsqu'il la revend. 

Il est courant de vendre notre ancienne voiture pour couvrir une partie de l'investissement nécessaire à l'achat d'une nouvelle. Et chaque propriétaire qui se lance dans cette tâche doit être clair sur certaines notions, comme la valeur marchande, qui est une information extrêmement importante lorsque l'on parle de mettre une voiture en vente sur le marché de l'occasion.

Mais les notions de valeur marchande et de valeur de remplacement sont également importantes. Pour cette raison, il est essentiel d'être clair sur ce que chacun de ces termes implique lors de la souscription d'une police d'assurance.

Valeur marchande VS valeur à neuf

La valeur marchande, aussi appelée valeur vénale, d'une voiture est calculée en fonction de certains aspects, en commençant par l'âge de la voiture, en passant par son état de conservation (mécanique, carrosserie, habitacle, systèmes électriques...) et en terminant par le marché de l'occasion lui-même.

La valeur à neuf d'une voiture est ce qu'elle avait au moment où elle a quitté le site du concessionnaire, incluant à la fois le transport et les taxes qui ont été appliquées à l'achat (immatriculation, primes, etc.).

Ainsi, si une compagnie d'assurance indemnise à hauteur de la valeur à neuf du véhicule, cela signifie que l'assuré est remboursé au prix de vente du véhicule qui figure au catalogue du constructeur. 

Valeur de remplacement et valeur marchande

En revanche, la valeur de remplacement est la valeur d'une voiture au moment immédiatement antérieur à celui où survient un accident de la route. En d'autres termes, il s'agit de la valeur d'un véhicule ayant les mêmes caractéristiques et l'âge que le modèle endommagé.

Dans ce cas, les kilomètres parcourus par la voiture ne sont pas pris en compte, comme c'est le cas avec la valeur marchande, mais les accessoires optionnels sont inclus.

Au contraire, si la valeur marchande est précisée dans le contrat d'assurance, il s'agit de la valeur de la voiture si elle est vendue juste avant l'accident.

Ainsi, la différence entre la valeur de remplacement et la valeur marchande correspond à la différence entre le prix d'achat et le prix de vente du véhicule. Il faut garder à l'esprit que cette différence est de nature commerciale, elle comprend donc les opérations d'entretien, ainsi que les réparations appliquées à la voiture avant de la remettre en vente, en plus de la marge bénéficiaire dans le processus de vente et d'achat. 

La côte Argus pour déterminer le prix de vente d’un véhicule d'occasion

La cote argus permet de connaître la valeur de référence d’un véhicule sur le marché de l’occasion. C’est en réalité une estimation du prix de vente que vous pouvez espérer pour votre véhicule. Cette information est loin d’être anodine. En effet, elle vous permet d’avoir une idée du prix de vente minimum de votre voiture. C’est aussi une information précieuse pour les potentiels acheteurs qui pourront savoir si un véhicule est surcoté. Cependant, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’une estimation et que la valeur réelle du véhicule dépend de nombreux autres critères.

Le « cours moyen argus » est établi, pour chaque véhicule, par l’Argus de l’Automobile. Il est déterminé avant même la commercialisation d’un nouveau modèle (sur la base du prix neuf catalogue). Une dépréciation est alors appliquée sur le long terme afin de connaître la valeur d’un véhicule dans 3, 5 ou 10 ans.

La cote argus ne sert pas uniquement à connaître la valeur de référence des voitures particulières. D’autres véhicules sont désormais soumis à l’argus : 

  • véhicules utilitaires légers (VUL),
  • motos et cyclomoteurs (petites ou grosses cylindrées, scooters…),
  • tracteurs routiers,
  • camions,
  • quads.

Votre voiture a plus de 10 ans, est-elle encore cotée à l’argus ?

Les véhicules mis en circulation depuis plus de 10 ans ne sont plus cotés mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils n’ont plus de valeur. En effet, une voiture peut conserver une valeur importante (voire très importante), car toutes ne sont pas soumises à une dépréciation équivalente. Pour déterminer le prix de vente du véhicule, il faudra alors prendre en compte divers critères.

Pour les véhicules de plus de 10 ans, on peut commencer par appliquer une décote mathématique. On considère qu’un véhicule perd 10% de sa valeur tous les ans après 3 ou 4 ans de mise en circulation. Le constructeur, le modèle, l’état du marché de l’occasion sont autant de facteurs qui viennent s’ajouter à la décote mathématique. Certains véhicules sont très recherchés, tandis que d’autres ne le sont pas du tout.

Autre critère incontournable lors de l’estimation de la valeur vénale d’un véhicule : le kilométrage. Pour affiner l’estimation, il faudra alors comparer le kilométrage réel à celui qui est en général constaté pour un modèle équivalent de la même année. C’est une donnée que l’on peut facilement trouver sur internet.

Enfin, l’entretien du véhicule joue un rôle prépondérant dans l’estimation du prix de vente d’un véhicule d’occasion. S’il a toujours été correctement effectué, l’entretien sera également un argument de poids lors de la vente. Si vous êtes en capacité de fournir les factures et le carnet d’entretien, la valeur de marché de la voiture s’en trouvera augmentée.